maladie coeliaque (intolérance au gluten)

Comment se manifeste la maladie pour vous ? Quelles sont les causes possibles de la colopathie ?

Modérateur: Modo_Team

maladie coeliaque (intolérance au gluten)

Message par angellique » Dim 08 Juin 2008, 14:10

Image
Avatar de l’utilisateur
angellique
Ancienne
 
Message(s) : 7618
Inscription : Dim 18 Fév 2007, 22:24
Localisation : 95
 

Re: maladie coeliaque (intolérance au gluten)

Message par loulou » Dim 08 Juin 2008, 19:03

:jap:
"Le but du jeu dans la vie, c’est de rester vivant !" Melvin 6 ans
Avatar de l’utilisateur
loulou
Ancienne
 
Message(s) : 12571
Inscription : Sam 02 Déc 2006, 20:05
Localisation : Lyon (laxo-agoraphobe)
 

Re: maladie coeliaque (intolérance au gluten)

Message par Wonderbridget » Mar 10 Juin 2008, 15:08

La coeliaquie ou intolérance au gluten en quelques questions.

Pourquoi coeliaquie?

Qu'est-ce que le gluten?

Qui est atteint?

Quelles sont les causes de la maladie cœliaque?

Quelles sont les manifestations de la maladie?

Comment peut-on faire le diagnostic?

Que se passe-t-il lorsque la maladie n'est pas diagnostiquée?

Quel est le traitement?

Que faire pour mieux vivre avec la coeliaquie?


Pourquoi coeliaquie?

Le terme "coeliaquie" provient du grec "koeliakos" qui signifie "souffrance dans les intestins". En effet, la maladie était déjà décrite au deuxième siècle après Jésus-Christ par un médecin alexandrin, Aretaeus de Cappadocia, mais il faudra attendre 1950 pour en connaître la cause, à savoir la présence de gluten dans l'alimentation des malades.

Bien que les mécanismes biologiques exacts ne soient pas encore parfaitement élucidés à l'heure actuelle, on sait néanmoins qu'il s'agit d'une maladie auto-immunitaire: au contact du gluten contenu dans l'alimentation, l'organisme fabrique des auto-anticorps qui vont provoquer des lésions à l'origine des troubles.

C'est principalement l'intestin grêle qui est atteint, et plus précisément la muqueuse qui le tapisse. Chez la personne saine, cette muqueuse est constituée d'innombrables villosités c'est-à-dire des replis en forme de doigts de gants qui augmentent considérablement la surface d'absorption des aliments. Chez le malade cœliaque, les villosités sont détruites et la muqueuse devient plate. On parle d'atrophie villositaire.


Qu'est-ce que le gluten?

C'est un constituant de la farine de froment. Il contient la gliadine, protéine responsable de la maladie chez les personnes cœliaques. La gliadine est présente dans le blé ou froment et dans l'épeautre. D'autres protéines voisines de la gliadine sont tout aussi néfastes pour les cœliaques, ce sont la sécaline contenue dans le seigle, et l'hordéine contenue dans l'orge.


Qui est atteint?

En Belgique, on estime qu'une personne sur 300 est cœliaque, mais comme la forme adulte est encore très mal connue aussi bien du corps médical que du grand public, il semble bien que 9 malades sur 10 ne soient pas diagnostiqués!
Il faut également souligner qu'il existe de grandes variations d'une population à l'autre, la maladie étant plus fréquente en Scandinavie, en Italie et en Irlande en raison de facteurs génétiques.


Quelles sont les causes de la maladie cœliaque?

Il y a d'une part des facteurs génétiques prédisposants et d'autre part un ou des facteurs déclenchants d'origine indéterminée (virus?).
Toujours est-il que la maladie peut se déclencher à tous les âges de la vie.
En raison des facteurs génétiques, la probabilité pour un membre de la famille au premier degré (parents, enfants, frères et sœurs) d'un cœliaque de contracter à son tour la maladie est de 1 sur 10.


Quelles sont les manifestations de la maladie?

Elles sont très variables d'une personne à l'autre, surtout chez l'adulte.

Chez le nourrisson et le petit enfant, on observe classiquement quelques semaines ou quelques mois après l’introduction du gluten (vers 6 mois en général) des diarrhées importantes, des flatulences, une perte d’appétit, des vomissements, un état grincheux, une perte de poids ou une cassure de la courbe de poids, un état de dénutrition voire même de déshydratation si le diagnostic n’est pas posé rapidement.

Chez l’enfant plus grand et l’adulte, la malabsorption peut être moindre et n’entraîner que des carences spécifiques (en fer, en protéines, en vitamines, en sels minéraux) et rendre ainsi le diagnostic plus difficile.

On peut ainsi rencontrer une anémie plus ou moins importante par manque de fer, des œdèmes par manque de protéines, des fractures spontanées par manque de calcium et de vitamine D, des hémorragies et hématomes spontanés par manque de vitamine K.

Un symptôme très fréquent chez l’adulte mais qui peut avoir de multiples causes est la fatigue chronique. Celle-ci peut être due à une ou plusieurs carences mais aussi uniquement au processus auto-immunitaire qui épuise l’organisme.

Les troubles digestifs, alors qu’ils sont presque toujours présents et à l’avant-plan chez le nourrisson et l’enfant, ne se rencontrent que chez moins de la moitié des adultes atteints et recouvrent aussi bien la constipation que la diarrhée, des ballonnements ou encore des douleurs abdominales, des digestions difficiles ou du brûlant par reflux gastro-œsophagien.

Il s’y ajoute souvent une intolérance secondaire au lactose parce que l’enzyme qui permet de digérer le lactose se trouve dans les villosités, lesquelles sont détruites par la maladie cœliaque.
Parmi les autres troubles, citons encore la dépression nerveuse (pouvant conduire au suicide !), divers troubles neurologiques, des douleurs articulaires, la stérilité, les fausses couches, les migraines, la stomatite aphteuse, l’alopécie. Enfin la dermatite herpétiforme est également une expression possible de la maladie cœliaque.


Comment peut-on faire le diagnostic?

En cas de suspicion ou pour dépister la maladie chez un membre de la famille d'un cœliaque connu, on commence par une prise de sang à la recherche des auto-anticorps spécifiques (anticorps anti-gliadine et anti-endomysium). Ces tests sont remboursés par l'INAMI. S'ils sont anormaux, il faut faire une biopsie intestinale pour confirmer avec certitude le diagnostic. Ceci est très important car seules les lésions intestinales spécifiques permettent un diagnostic de certitude, nécessaire pour , premièrement justifier un régime sans gluten strict à vie, et deuxièmement pour peut-être obtenir dans l'avenir une compensation financière auprès de l'INAMI.
Cette biopsie se fait par endoscopie digestive haute (gastroscopie) et prélève un fragment de muqueuse au niveau du duodénum ou du jéjunum (juste après l'estomac).


Que se passe-t-il lorsque la maladie n'est pas diagnostiquée?

La personne cœliaque non diagnostiquée court des risques importants pour sa santé et sa qualité de vie: - ostéoporose précoce pouvant conduire à des fractures ou des tassements vertébraux;
- dépression nerveuse pouvant conduire au suicide;
- lymphomes (cancers des ganglions) du tube digestif (par hyper stimulation du système immunitaire), autres cancers (adénocarcinomes), souvent de mauvais pronostic;
- fatigue chronique retentissant sur les activités quotidiennes


Quel est le traitement?

Il est très simple à énoncer mais difficile à mettre en pratique!
Il faut supprimer purement et simplement le gluten de l'alimentation du cœliaque.
Il faut donc exclure de l'alimentation les 4 céréales en cause c'est-à-dire le blé ou froment, le seigle, l'épeautre et l'orge.
En pratique c'est un régime très contraignant qui a des répercussions sur la vie sociale et psychologique du cœliaque. En effet de nombreux plats ou aliments composés peuvent contenir du gluten caché et le cœliaque doit donc s'informer correctement avant de consommer un aliment.
Le régime sera poursuivi à vie car les cas décrits de guérison sont rarissimes et même dans ces cas, une rechute est toujours possible.
Moyennant ce régime, le cœliaque n'est plus malade et se met à l'abri des complications.


Que faire pour mieux vivre avec la coeliaquie?

Une bonne information sur la maladie et le régime et un soutien psychologique sont nécessaires surtout lors de l'annonce du diagnostic.

A côté des professionnels (médecins, diététiciens, parfois psychologues), il existe une association de patients, la "SOCIETE BELGE DE LA COELIAQUIE".

Née en 1977, elle regroupe des cœliaques et des parents de cœliaques, tous bénévoles et poursuit différents objectifs:

s'entraider dans la réalisation pratique du régime "sans gluten";
diffuser les nouvelles données concernant les recherches dans ce domaine. Un conseil scientifique, composé essentiellement de médecins spécialistes et de diététiciens y contribue;
défendre les intérêts des patients auprès des pouvoirs publics.

Le paiement de la cotisation annuelle donne droit à :
- l'abonnement aux numéros de la revue « COELIAC-INFO », journal d'informations et de contact
- la participation à l'Assemblée Générale annuelle qui réunit tous les membres de l'Association et leurs proches (exposés scientifiques et débats, ateliers culinaires, dégustation de produits sans gluten, comptoir de vente de ces produits).

La cotisation permet, en outre, à nos membres d'obtenir, grâce au système de centrales d'achat par les délégués régionaux, les produits de régime à des conditions avantageuses. (Ces facilités étant exclusivement réservées aux membres en ordre de cotisation, une carte de membre est délivrée lors du paiement de la cotisation).
Image L'amour pour épée, l'humour comme bouclier
Avatar de l’utilisateur
Wonderbridget
Ancienne
 
Message(s) : 3149
Inscription : Jeu 22 Nov 2007, 14:38
Localisation : 91 (Maladie cœliaque / Spondylarthrite ankylosante)
 

Re: maladie coeliaque (intolérance au gluten)

Message par KAT » Mar 10 Juin 2008, 20:31

merci Bribri pour tout ça :pouce:
Kat, la Warrior du PBA

le fée Clochette c'est moi !
ding ding ding.....
Avatar de l’utilisateur
KAT
Ancienne
 
Message(s) : 6301
Inscription : Ven 18 Août 2006, 20:30
Localisation : 95 (colo type D et laxo modérée)
 

Re: maladie coeliaque (intolérance au gluten)

Message par angellique » Mar 07 Oct 2008, 9:21

Là en ce moment je ne reve que d'une chose, que cette maladie soit enfin connue du grand public et reconnue dans le monde médical (et surtout que les docs arretent avec leurs idées reçues qui ont 20 ans)
Pour le moment, les gens ne se rendent pas compte du caractère invalidant au niveau social de cette maladie et nous prennent pour des gens difficiles.
Vu qu'il existe déjà pas mal d'associations sur cette maladie et le peu d'impact qu'il y a au niveau public, je me demande bien comment ça serait possible de la faire connaitre :mmm:
Image
Avatar de l’utilisateur
angellique
Ancienne
 
Message(s) : 7618
Inscription : Dim 18 Fév 2007, 22:24
Localisation : 95
 

Re: maladie coeliaque (intolérance au gluten)

Message par Wonderbridget » Dim 16 Nov 2008, 11:01

Le pire c'est que c'est une maladie reconnue pour être dangereuse car avec un pronostic morbide (lymphomes, cancer ...) et que s'il est prise à temps, on évite beaucoup d'aggravations : développement d'une autre maladie auto-immune, sprue réfractaire ... Il serait question de faire des dépistage en masse car la prévalence est d'environ de 1/200. C'est le cas en Italie mais chez nous, cela n'arrive toujours pas ... :pfff:

Regardez ce qu'ils en disent sur le site Imupro de cette maladie (bas de page) :

http://www.immuno-nutrition.com/indications.htm

" Maladie coeliaque

La maladie coeliaque est vraisemblablement le prototype de pathologies liées à une hypersensibilité aux céréales, non encore caractérisées à l'heure actuelle. Il est supposé également que certaines maladies systémiques sont dues à l'ingestion régulière de céréales chez de nombreux patients .

L'évolution des connaissances scientifiques durant la dernière décennie a fait dégager de nouveaux concepts dans la physiopathologie et dans l'approche clinique de la maladie cœliaque.

Il existe une prédisposition génétique pour l'intolérance au gluten ; celle-ci est associée à la région HLA du bras court du chromosome 6 (Wahab et al., 2002).

Le mécanisme de cette maladie est vraisemblablement immunopathologique en réponse à une hypersensibilité aux protéines du gluten. Le gluten est un mélange de protéines, classées en deux groupes, les prolamines et les glutelines. La protéine immunogène majeure est une prolamine, la gliadine. Des anticorps anti-gliadine sont généralement retrouvés dans les complexes immuns, associées avec des manifestations systémiques.

D'autre part une réaction d'hypersensibilité retardée de type cellulaire contre le gluten serait responsable de l'hyperperméabilité intestinale vis-à-vis du gluten et d'autres aliments et conduirait également à des manifestations systémiques.

La présentation classique de l'entéropathie au gluten comporte une diarrhée chronique, une perte de poids, une sidéropénie et autres symptômes d'une malnutrition. En fonction des lésions histologiques, la progression de l'entéropathie au gluten peut être subdivisée en trois stades :

Marsh I Entérite lymphocytaire
Marsh II Entérite lymphocytaire avec hyperplasie des cryptes
Marsh IIIA Atrophie des villosités intestinales : partielle
Marsh IIIB Atrophie des villosités intestinales : subtotale
Marsh IIIC Atrophie des villosités intestinales : totale

La maladie coeliaque avec atrophie des villosités intestinales (Marsh III), infiltrats inflammatoires de la lamina propria et dégénération de l'épithélium intestinal constitue donc un stade final de la maladie.

L'intolérance au gluten peut être asymptomatique ou se manifester sous forme d'un côlon irritable avec anémie ferriprive. Très probablement, la plupart des patients avec une intolérance au gluten présentent une symptomatologie tellement pauvre que le diagnostic n'est jamais posé (Kelly et al., 1990). Le diagnostic n'est le plus souvent posé qu'à l'age adulte et la prévalence varie entre 1/200 et 1/300 dans les pays industrialisés (Wahab et al., 2002).La maladie coeliaque est associée à des maladies auto-immunes, des carcinomes et lymphomes du système gastrointestinal. Une incidence accrue de diabète de type 1, thyroïdites auto-immunes, sarcoïdose, fibrose pulmonaire, encéphalopathie et atrophie cérébelleuse ont été observés chez les patients coeliaques (Holmes, 2002).Le lymphome intestinal constitue une des complications les plus sérieuses et peut se manifester sous forme d'une sprue réfractaire au régime sans gluten et d'une jéjunite ulcérative (Holmes, 2002 ; Wahab et al., 2002). Une hyperparathyroïdie secondaire avec risque d'ostéoporose est présente chez un quart des patients coeliaques (Valdimarsson et al., 2000).Les anticorps contre des antigènes alimentaires peuvent ainsi montrer une réaction croisée avec des protéines de l'hôte et induire une réponse auto-immune.

Indications pour un dosage des IgG anti-alimentaires

Il est utile de procéder à un diagnostic précoce d'une intolérance au gluten par détermination quantitative des anticorps IgG anti-gluten et d'introduire un régime sans gluten dans les cas suivants :

Troubles digestifs non spécifiques
Symptômes systémiques d'étiologie inconnue
Entourage familial d'un cas d'intolérance au gluten

Le but du diagnostic précoce et des mesures diététiques est de prévenir le développement d'une maladie coeliaque ainsi que des complications qui y sont associées, comme p. ex. le lymphome intestinal et de réduire la mortalité de la maladie coeliaque (Holmes et al., 1989 ; Corrao et al., 2001). Vu l'incidence élevée de la maladie, l'intolérance au gluten constitue un problème de santé publique majeur et un dépistage systématique de l'intolérance au gluten est discuté chez les enfants (2 ans) et les adultes à partir de l'âge de 40 ans, vu la distribution bimodale en fonction de l'âge (Mulder et al., 2002).

Les tests sérologiques pour la mise en évidence d'anticorps IgG/IgA anti-gliadine et anti-endomysium par immunofluorescence indirecte présentent une spécificité très élevée. La sensibilité est cependant faible aux stades précoces de la maladie, elle n'est p. ex que de 31 % en cas d'atrophie villeuse partielle (Marsh IIIA, Rostami et al., 1999).

La méthode Imupro 300 basé sur le principe de détection ELISA (voir chapitre : Rôle de Imupro 300 et principe de la méthode) permet de détecter des très faibles concentrations en anticorps spécifiques même chez des sujets asymptomatiques. Pour confirmer le diagnostic sérologique un dosage quantitatif des immunoglobulines IgG et IgA anti-gliadine, anti-endomysium et anti-transglutaminase par ELISA est recommandé chez tous les patients avec un résultat IgG-anti-gluten positif.

Le diagnostic précoce est d'autant plus important que les anomalies histologiques de la muqueuse intestinale persistent chez plus de 10 % des coeliaques malgré un régime sans gluten (Selby et al., 1999). Il faut donc admettre qu'à un certain stade de la maladie, les lésions de la muqueuse sont irréversibles ou précancéreuses ou qu'il existe à côté de l'intolérance au gluten d'autres hypersensibilités. C'est pourquoi, un profil immunologique complet anti-alimentaire est recommandé.

Pour les manifestations auto-immunes pouvant être en relation avec une intolérance au gluten, un régime alimentaire sans gluten et autres aliments incriminés peut réduire le stimulus inflammatoire et immunologique et pourrait ainsi influencer favorablement le pronostic de la maladie.

REFERENCES : sur le site."



Franchement ça fait froid dans le dos ! :sweet: Nous sommes passées à côté d'un pronostic très sombre Angell, Ninie et moi. J'en veux tellement aux médecins ... Parce que dans mon cas, elle n'était pas du tout asymptomatique et personne ne l'a trouvée quand même ! :chaise:
Image L'amour pour épée, l'humour comme bouclier
Avatar de l’utilisateur
Wonderbridget
Ancienne
 
Message(s) : 3149
Inscription : Jeu 22 Nov 2007, 14:38
Localisation : 91 (Maladie cœliaque / Spondylarthrite ankylosante)
 

Re: maladie coeliaque (intolérance au gluten)

Message par angellique » Lun 17 Nov 2008, 11:32

Ca ne me choque pas plus que ça parce que j'avais déjà lu des choses de ce genre et donc vite intégré suite au diagnostic le côté grave de la maladie, d'ailleurs quand on me gonfle à essayer de minimiser ce que j'ai, je met ça dans la gueule des gens, non ce n'est pas une maladie qu'on peut prendre à la légère :fou:
D'ailleurs, quand je vois les gens qui réintroduisent le gluten parce qu'il n'y a plus de symptomes, je pense toujours à une maladie qui se mettrait en sourdine mais continuerait son travail de destruction en douce pour sortir une maladie autoimmune ou un cancer d'un jour à l'autre :sweet:
Image
Avatar de l’utilisateur
angellique
Ancienne
 
Message(s) : 7618
Inscription : Dim 18 Fév 2007, 22:24
Localisation : 95
 

Re: maladie coeliaque (intolérance au gluten)

Message par Wonderbridget » Lun 17 Nov 2008, 13:55

Il n'y a que le régime pour nous mettre à l'abri de tout ça. :siffle: Je ne vais pas jouer avec ma santé et ma vie. :non: Je ne m'amuserai jamais à ré-introduire le gluten sauf si le médicament est mis au point. :sleep:
C'est clair que ce serait sympa que les autres prennent notre maladie au sérieux ! :fou:
Image L'amour pour épée, l'humour comme bouclier
Avatar de l’utilisateur
Wonderbridget
Ancienne
 
Message(s) : 3149
Inscription : Jeu 22 Nov 2007, 14:38
Localisation : 91 (Maladie cœliaque / Spondylarthrite ankylosante)
 

Re: maladie coeliaque (intolérance au gluten)

Message par Wonderbridget » Lun 26 Jan 2009, 13:04

:hello:

Une nouvelle importante dans le domaine de la coeliaquie. Il existe aujourd'hui, en vente libre, des tests comme pour les diabétiques, où avec une goûte de sang, on détermine votre taux d'anti-corps de gluten. Ce test se fait à domicile en 5 à 10 minutes.

Ce test a 2 objectifs :
- diagnostiquer les nouveaux malades,
- contrôler si le régime est bien observé pour les malades suivant ce dernier depuis plus de 6 mois.

Evidemment, pour les nouveaux malades, ce test ne constitue qu'une première étape du diagnostic et ne peut être considéré comme un diagnostic à part entière sans consultation médicale.

Voici le lien où vous trouverez toutes les infos :
http://www.testadomicile.com/boutique/liste_rayons.cfm
Image L'amour pour épée, l'humour comme bouclier
Avatar de l’utilisateur
Wonderbridget
Ancienne
 
Message(s) : 3149
Inscription : Jeu 22 Nov 2007, 14:38
Localisation : 91 (Maladie cœliaque / Spondylarthrite ankylosante)
 

Re: maladie coeliaque (intolérance au gluten)

Message par angellique » Mer 28 Jan 2009, 11:46

il me semble avoir lu qu'en Italie, ils faisaient ce test aux enfants dans les écoles pour dépister de manière précoce la maladie :mmm:
ce test est bien, sauf quand comme moi tu as une MC à anticorps négatifs :cry:
Image
Avatar de l’utilisateur
angellique
Ancienne
 
Message(s) : 7618
Inscription : Dim 18 Fév 2007, 22:24
Localisation : 95
 

Re: maladie coeliaque (intolérance au gluten)

Message par luna90 » Sam 20 Août 2011, 8:34

JE remonte un peu ce topic au bout de 8 ans de soucis digestifs (qui s'aggravent avec le temps), j'ai été voir un nouveau médecin qui m'a demandé si j'avais fait le test de l'intolérance au gluten. Il a l'air assez calé sur la question, lis beaucoup d'articles sur le sujet et a dépisté quelques uns de ses patients dernièrement. Il est vrai hormis les problèmes digestifs je souffre de fatigue chronique par moment (en ayant une bonne hygiène de vie), j'ai un taux de fer bas (impossible de le remonter), j'ai eu des carences en vitamine D, j'ai un taux assez faible de calcium, j'ai une faible intolérance au lactose et j'ai aussi une tendinite récalcitrante à l'épaule qui est apparu peu après les soucis digestifs, je n'ai aucune idée si ça peut avoir un rapport et j'ai parfois des douleurs inexpliquées aux muscles et aux os, j'avais mis tout ça sur le dos de la colopathie, du coup je ne sais plus quoi penser!!!Pour l'instant le médecin m'a mis sous débridat en me disant de revenir et qu'on ferait la prise de sang si les symptômes étaient toujours aussi omniprésents, débridat (medoc que je connais) me fiat du bien à court terme et ce n'est pas non plus miraculeux, de toute façon maintenant ça me trotte dans la tête je me dis qu'il faut que je fasse le test au moins sanguin ça me coûte rien!!
Bon le seul truc qui me fait dire que ce n'est pas de l'intolérance au gluten, c’est que j'ai entendu parler d'une grosse perte de poids, pour ma part pas du tout, j'ai même pris beaucoup de poids les 2 dernières années pour des raisons autres que la colo, donc bon...
Avatar de l’utilisateur
luna90
Membre d'argent
 
Message(s) : 592
Inscription : Ven 03 Août 2007, 17:45
 
 

Retour vers Symptômes & Étiologie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)